Les joueurs qui ont évolué sous la coupe de Laurent Blanc ces trois dernières années sont unanimes. Repris en main par le triple vainqueur consécutif de l’Europa League, Unai Emery, les Parisiens ont tous remarqué le changement de méthode de travail qui s’est opéré en Autriche puis aux États-Unis. Obsédé par la tactique et la technique, l’Espagnol a en effet concocté un programme soutenu à ses troupes. Entre exercices de placement, notamment sur coups de pied arrêtés, et travail de précision dans le geste technique en plein effort, Emery a très rapidement imposé son style.

Si le PSG pouvait parfois être critiqué pour tarder entrer dans ses matches, la tendance sera différente sous l’ère Emery, à savoir le désir d’avoir une équipe agressive sur le cuir et capable de porter le danger devant le but adverse en seulement quelques touches. Une méthode qui plait à Hatem Ben Arfa. « C’est une méthode très pointilleuse, chaque exercice a un but tactiquement sur le terrain. Tout est précis. On travaille avec beaucoup d’intensité, avec beaucoup de justesse. Ça regroupe beaucoup de choses. Ça nous fait progresser, on le sent déjà et ça va se poursuivre durant toute la saison », a déclaré la recrue francilienne à notre micro.

Séduit par le programme de son nouveau coach, Ben Arfa se plie volontiers à ces séances de travail intensives sous la chaleur de Los Angeles. Et si l’ancien Niçois n’a pas spécialement brillé contre l’Inter Milan (3-1), il sait qu’il fait partie des solutions privilégiées de l’Espagnol. Capable d’évoluer aussi bien sur un côté qu’en pointe, HBA avait d’ailleurs reçu quelques compliments de la part de l’ex-Sévillan. « Il travaille bien, comme l’équipe. Nous sommes contents parce qu’au vu de ce travail, il va augmenter son rendement. » Entre un joueur séduit par son coach et un coach content de l’effort fourni par son attaquant, tout semble réuni pour une belle collaboration !